Un mot sur… Raymond DEPARDON

 

Raymond Depardon,

Né en 1942 à Villefranche-sur-Saône, France, vit et travaille en France.

Raymond Depardon occupe une place toute particulière dans le champ de l’image contemporaine. Reporter de guerre talentueux et reconnu, Artiste complet, cinéaste autant que photographe, son regard est au service du reportage avec un incomparable regard graphique et artistique.

L’éventail de ses prestations force le respect, des jeux olympiques de Tokyo en 1964 (il avait vingt-deux ans) à ceux de Moscou en 1980

Un athlète américain lève le poing en symbole de la lutte contre la discrimination raciale. Mexico,1968. © Raymond Depardon

 


 

En 1977, Raymond Depardon photographie la réalité des asiles psychiatriques en Italie, à la demande de Franco Basaglio, directeur de l’hôpital du Manicomio, chef de file du mouvement de la psychiatrie alternative. « Photographie sinon on ne va pas nous croire. »

San Clemente Mental hospital, Italy © Raymond Depardon
12 jours, Affiche

 

 

 

En 2017, Raymond Depardon reviendra avec talent sur ce sujet difficile avec son Film « 12 jours »

 

 

 

 


Au cours de l’été 1981, Raymond Depardon prends gout à un exercice entre reportage et biographie… Pendant un mois, depuis New York, il envoie chaque jour au quotidien Libération une photo accompagnée d’un texte très bref, toujours à la première personne. Le seul impératif est temporel : il est lié à l’heure de bouclage du journal. Raymond Depardon erre dans la ville et se laisse aller aux sollicitations visuelles de l’univers qui l’entoure : fil des rues, rencontres de hasard, personnages côtoyés dans l’exercice de son métier… il appellera cette période « temps morts » (extrait Wikipedia)

Ferry to Staten Island, New York City (© Raymond Depardon, 1981)

 

Sans oublier

  • « Raymond Depardon: ‘Manhattan Out’ and ‘Adieu Saigon’ »
  • « La ferme du Garet »
  • « Traverser »
  • « 1990s – War Reporting & Photojournalism – Rural »

 

Il y a tant à dire, et à lire sur ce prodigieux personnage, que je ne peux qu’effleurer la surface de son œuvre.

J’espère vous avoir donner envie de découvrir, redécouvrir ce Maître contemporain et je vous invite bien-sûr aussi à découvrir sa riche filmographie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.