Sous les lumières de la ville

Voici donc l’hiver et ses courtes journées. L’occasion pour les photographes de s’adonner à une pratique photographique difficile, mais tellement esthétique, la photo de nuit.

Des noirs profonds, des hautes lumières éclatantes, des contrastes marqués et des reflets créatifs, pour le peu qu’il y ai eu une averse. Cette discipline offre des résultats surprenants avec un cachet bien particulier et un grain dû aux hautes sensibilités qui n’est pas sans rappeler les clichés argentiques de nos maîtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.